Loi pinel: Une assurance santé efficace et abordable Ma complémentaire santé en 5 minutes.

La mutuelle (ou complémentaire) vise à rembourser tout ou partie des frais de santé non couverts par les quatre régimes obligatoires d’assurance maladie (sécurité sociale, AMEXA, TNS, système Alsace-Moselle). Ces frais non remboursés constituent le paiement supplémentaire pour le service médical, Ce sont des communautés de santé individuelles en option, mais sont souvent obligatoires dans le cadre des contrats de groupe et de mutuelle.

Prestations complémentaires d’assurance maladie

Ces remboursements supplémentaires peuvent être liés aux frais couverts par l’assurance maladie (maladie, accident, grossesse, etc.), mais aussi aux prestations non couvertes, telles que les surcharges ou les médecines alternatives (ostéopathie, shiatsu, sophrologie, réflexologie, etc.), les implants dentaires, certains Médicaments et certains vaccins. Des services complémentaires peuvent également être proposés (prévention, suivi personnalisé, accompagnement, etc.).

Pour chaque service L’assurance maladie applique un taux de remboursement calculé selon un principe (déterminé par accord entre les professionnels de la santé et la Caisse nationale d’assurance maladie).

Exemple de remboursement

Lorsqu’un médecin généraliste est consulté dans le secteur 1, la base de remboursement est de 23 € (taux conventionnel) et le taux de couverture sociale est de 70%. L’assurance sociale paie donc 16,10 €, dont vous devez déduire une franchise qui n’est pas remboursée par l’assurance maladie.

Mutuelle_sante_1

Vous devez comprendre que La base de remboursement est très souvent inférieure aux dépenses réelles, L’assurance maladie, par exemple, fixe un montant de base de 107,50 € pour une couronne dentaire, alors que ce service coûte environ 600 €. Il en va de même pour les lunettes ou les appareils auditifs.

Laisser un commentaire